Secteur de l'eau : besoin grandissant de main-d'oeuvre, étude

Lorsque vous ouvrez le robinet d’eau à la maison, il y a derrière ce simple geste une chaîne impressionnante de métiers et d’expertises. Et pourtant, le domaine de l’eau, qui relève aussi bien de la santé publique que de l’environnement, doit faire face à un défi de main-d’œuvre bien réel. Dans notre mission de fournir à ce secteur névralgique des ressources humaines en adéquation avec les besoins d’aujourd’hui et de demain, nous sommes fières d’avoir été choisi par EnviroCompétences comme partenaire pour la réalisation de l’étude sur la main-d’oeuvre de la filière eau.

Dans le rapport qui a impliqué 121 organisations québécoises, il est ressorti que 41% des organisations interrogées ont des besoins immédiats de main-d’œuvre d’opérateur en traitement des eaux et que 66% des organisations n’ont pas de mesures permettant de remédier à la problématique.

La collaboration étroite avec le Ministère de l’Environnement et Lutte contre les changements climatiques (MELCC), le Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur (MEES) et le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a permis d’établir une liste d’actions afin de remédier aux problématiques de la main-d’œuvre du secteur, soit :

  • Faire connaître et valoriser des métiers peu connus mais ô combien cruciaux pour susciter des vocations ;
  • Réviser et adapter la formation afin de la rendre plus accessible et plus adaptée au marché du travail de ce secteur ;
  • Favoriser le recrutement à l’extérieur du Québec pour combler le besoin criant de main-d’œuvre actuel ;
  • Proposer une gestion du bassin de main-d’œuvre plus égalitaire et plus flexible entre les différents acteurs.

Les solutions amenées dans ce rapport permettront d’intervenir afin de conserver un accès optimal à la ressource précieuse et vitale qu’est l’eau ! Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le rapport final et le sommaire exécutif. Bonne lecture!

Menu