Gaz à effet de serre et réchauffement climatique : quels enjeux pour l’emploi ?

  1. Accueil
  2. Blogue
  3. Gaz à effet de serre et réchauffement climatique : quels enjeux pour l’emploi ?

Parmi les enjeux importants qui marquent l’actualité ces dernières années au Canada et dans le monde, la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution de l’environnement sont assurément ceux qui reviennent le plus souvent et qui font l’objet de nombreux débats au sein de la société et des médias.

En effet, la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes et la dégradation rapide des écosystèmes naturels mondiaux causés par le réchauffement planétaire, poussent de nombreux pays à revoir leurs objectifs en matière de préservation de l’environnement et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Cela pose alors de nombreux défis pour les populations et créé de nouveaux enjeux notamment pour le marché de l’emploi car les tâches et le quotidien de millions de travailleurs à travers le monde se voient chamboulés et cela nécessite souvent l’adaptation à de nouvelles réalités et de nouvelles réglementations. Dans ce premier blogue du mois de juillet, nous tenterons de savoir quelles sont les mesures prises par les autorités dans leur quête de réduction des GES et les enjeux liés à l’emploi et au marché du travail qui y sont associés.

Lutte contre les GES et création d’emplois

Dans le but de réduire l’empreinte carbone des entreprises et des industries les plus polluantes, les différents paliers de gouvernement ont récemment engagé une série de mesures visant à assainir leurs pratiques environnementales et ainsi respecter les cibles et les échéanciers prévus notamment par l’Accord de Paris sur le climat (2015).

En effet, le gouvernement canadien travaille à la mise en œuvre d’une reprise économique verte, durable et créatrice d’emplois, qui puisse supporter les impacts causés par la pandémie de COVID-19, notamment la mise au chômage – partiel ou définitif – de milliers d’employés à travers le pays. Nombreuses sont les initiatives qui sont prises en ce sens.

Ainsi, François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a annoncé le 7 juillet dernier un investissement de 25 millions de dollars dans l’entreprise Svante Inc., afin de soutenir cette dernière dans le développement et la commercialisation de sa nouvelle technologie de capture du carbone.

Selon le site Newswire, cet investissement permettra à Svante Inc. de créer «53 emplois, de maintenir 72 emplois, d’offrir 124 stages à des étudiants inscrits à un programme d’alternance travail-études et d’investir au moins 205 millions de dollars dans la recherche-développement ». Il est à noter également que les technologies propres représentent aujourd’hui 211 000 emplois au Canada et ont permis d’injecter 28.8 milliards de dollars dans l’économie canadienne en 2019.

Par ailleurs, les mesures récemment adoptées par le gouvernement fédéral visant à abaisser les seuils d’émissions de GES tels que le projet de loi C-12 ainsi que les nombreux incitatifs octroyés aux entreprises pour changer leurs processus de travail et les rendre plus écoresponsables, devraient créer plusieurs centaines d’emplois d’ici 2030.

De même, de nombreux projets voient le jour au Québec et viennent confirmer la volonté du gouvernement Legault de faire de la transition énergétique un enjeu important des années futures. Par exemple, l’aide financière de 5M $ accordée à Shawinigan Aluminium pour assurer le recyclage de l’aluminium permettra de soutenir la réalisation d’un projet destiné à implanter un nouveau centre pour la refonte de rebus d’aluminium, avec la création d’au moins 13 emplois en Mauricie (projet financé conjointement par Ottawa et Québec).

Tous les pans de l’économie touchés

À plus ou moins long terme, de nombreux secteurs d’activités et de nombreux domaines bénéficieront de ces nouvelles mesures environnementales destinées à contrôler et à réduire les émissions de gaz à effet de serre au Canada.

Dans les industries et les usines de production, de nombreux emplois seront créés à terme, pour des besoins de contrôle de la qualité en lien avec les nouvelles mesures environnementales, de même que l’implantation et la sensibilisation quant aux pratiques vertes à adopter.

Par ailleurs, la nouvelle réglementation du gouvernement provincial visant à tracer – via la localisation géographique – les sols contaminés excavés servant à lutter contre la pollution des sols, permettra de créer de nombreux emplois dans le domaine informatique et de la gestion, pour tout ce qui a trait au développement de l’application numérique et la gestion de cette dernière après son lancement en novembre 2021.

En outre, la démocratisation de l’utilisation des voitures électriques et l’utilisation de plus en plus répandue des panneaux solaires photovoltaïques au Canada, permettra la création de nouveaux postes pour les ingénieurs spécialisés dans les énergies renouvelables, ainsi que les concepteurs et les producteurs dans les usines de production de batteries.

Enfin, la volonté de protéger notre environnement et les mesures visant à prévenir la destruction des écosystèmes naturels, donnera l’opportunité à de nombreux géologues, biologistes de même que les gardes forestiers, à mettre leurs compétences à profit dans la lutte contre les changements climatiques afin que nous travaillions tous de manière synergique à la protection de notre environnement.

Sources :

–   https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/617637/trudeau-et-l-environnement-l-insoutenable-legerete

–   https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/nouvelles/2021/07/le-gouvernement-du-canada-confirme-sa-nouvelle-cible-ambitieuse-de-reduction-des-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre.html

–   https://www.newswire.ca/fr/news-releases/investissement-majeur-du-gouvernement-dans-une-des-plus-importantes-entreprises-canadiennes-du-domaine-des-technologies-propres-837735527.html

–   https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/2021-07-07/emission-de-ges/un-groupe-d-experts-etudiera-l-idee-d-un-budget-carbone-pour-le-canada.php

–   https://www.canada.ca/fr/developpement-economique-regions-quebec/nouvelles/2021/07/quebec-et-ottawa-accordent-pres-de-5m-a-shawiniganaluminium-pour-assurer-le-recyclage-de-laluminium.html

Menu